Tout savoir sur l’origine des Tapas

Les tapas sont des petits plats originaires d’Espagne. Déclinés en une large variété de présentations, ces snacks se consomment entre les repas, notamment au moment de l’apéritif. Voici quelques précisions sur l’origine de ces préparations culinaires.

Des petits plats originaires d’Andalousie

Comme leur nom à consonance espagnole l’indique, les tapas viennent de la péninsule ibérique. Ils ont été inventés en Andalousie. Plusieurs théories sur l’origine de ces préparations existent. La plus ancienne remonte au XVIe siècle.

À l’époque, le roi Felipe III a cherché un moyen de contrôler l’ivresse sur la voie publique. Il a eu l’idée d’obliger les aubergistes à préparer de petits plats pour accompagner le vin. Selon une autre version, cette astuce permettait de masquer les boissons de mauvaise qualité.

Une spécialité culinaire pour l’apéro

Tapa signifie couverture en Espagnole. Selon une légende couramment racontée dans les comptoirs, un cabaretier aurait eu l’idée de couvrir ses verres afin d’éviter que les insectes d’y plonger. Il a protégé la boisson de ses clients par une fine tranche de jambon ou de chorizo.

Depuis, les bars de la région ont repris l’astuce pour attirer la clientèle. À l’origine, les tapas étaient gracieusement offertes. Puis, avec le temps, ces snacks andalous se sont perfectionnés pour devenir une spécialité culinaire.

Différences entre tapas, pinchos et rations

Actuellement, les snacks typiquement andalous sont déclinés en trois catégories. Elles reflètent l’évolution des petits plats. Les tapas désignent des amuse-bouches froids qui se dégustent avec les doigts. Il faut les avaler en une seule bouchée. Ce sont les formes les plus proches de la conception originale.

Puis, il y a les pinchos. Ce sont des tapas épinglées avec un cure-dents. Ils peuvent être avalés en plusieurs fois. En dernier, il y a les racions. Ce sont de véritables rations qui se dégustent avec une fourchette.